Appel à contributions pour le quatrième numéro de la revue en ligne

Revista Épicas consacré à « Histoire et Mythe dans les épopées en Langue Portugaise »

 

Coordination du numéro:

Ana Mafalda Leite (Universidade de Lisboa)

Christina Bielinski Ramalho (Universidade Federal de Sergipe)

Dossier thématique : “Histoire et Mythe dans les épopées en langue portugaise”

Les littératures en langue portugaise, en dépit de leur diversité et de leurs spécificités thématiques, ont hérité de l'univers culturel portugais une expression épique commune, Les Lusiades de Luís de Camões, qui a en son temps osé transgresser certains paradigmes de l'épopée classique, en élargissant la participation du poète dans le monde raconté et en insérant des aspects historiques et mythiques de manière créative. Le Brésil a ainsi trouvé en Camões un modèle pour sa production épique aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Au XXe siècle encore, son influence est sensible dans des œuvres telles que Invenção de Orfeu, du brésilien Jorge de Lima, comme dans As Quybyrycas, du mozambicain António Quadros. En dehors de l'axe de l'héritage camonien, on trouve aussi en langue portugaise des épopées qui dialoguent directement avec la tradition classique, comme A Gesta de Mem de Sá, de José de Anchieta. Mais beaucoup de ces littératures, surtout après le XIXe siècle, ont trouvé également leurs propres façons de travailler les matériaux épiques. On pense par exemple à A cabeça calva de Deus, du capverdien Corsino Fortes, ou au phénomène de dérivation narrative de l'épopée, présente dans les romans mythologiques et historiques dans la production littéraire des anciennes colonies portugaises. L'œuvre de la guinéene Odete Semedo : No fundo do canto (qu'on considère en général comme une épopée malgré les dénégations de l'auteure), comme Uma viagem à Índia, du portugais Gonçalo Tavares, attestent de la permanence et de la transformation d'un genre considéré comme disparu par de nombreux critiques littéraires.

La présence concomitante dans l'épopée des plans historique et merveilleux mène à réfléchir aux concepts mêmes d'Histoire et de Mythe. C'est particulièrement important pour la période post-coloniale, quand l'espace donné aux « minorités » d'un côté remet en question la révision littéraire du sens de l'Histoire et, de l’autre, récupère les aspects identitaires, mythiques et culturels négligés par les sociétés menées par l'optique du colonisé comme subalterne. Le but de ce numéro de la Revista Épicas sera ainsi, de façon générale, de vérifier dans quelle mesure des productions épiques en langue portugaise peuvent avoir contribué au processus de formation des identités nationales, et, de façon plus particulière, en quoi elle peuvent être vues dans les temps de la mondialisation comme le signe d'une expression contre-culturelle.

Deux axes de réflexion sont proposés :

1. Représentations de l'Histoire

Étude d'œuvres épiques écrites en langue portugaise à partir des représentations historiques qu’elles contiennent, avec un accent particulier sur les aspects révisionnistes, sur le dialogue avec la tradition importée et sur la redéfinition de la matière historique dans le but d'assumer l’épique comme un lieu de discours.

 

2. Représentations du Mythe

Étude d'œuvres épiques écrites en langue portugaise à partir des images mythiques qu’elles contiennent, afin d'analyser à la fois la relecture des mythes importés et la valorisation de leurs propres images mythiques, visant à promouvoir la construction d'une identité épique particulière.

 

La date limite d’envoi des propositions d’articles (revistaepicas@gmail.com), dans l’une des langues du CIMEEP est le 15 décembre 2018. La limite de longueur pour les articles sera de 40 000 signes, espaces compris. Ils devront être accompagnés d’un résumé anglais et d’un résumé dans la langue de l’article. Nous vous remercions de respecter les normes de la revue consultables sur son site www.revistaepicas.com.


Tous les auteurs recevront une réponse définitive du comité éditorial avant le 30 janvier  2019; la publication en ligne est prévue pour le 30 mars 2019.